Récupération de données

Vous avez perdu un disque dur à la suite d’une panne ? Vous avez effacé par erreur des données ?

Dans certains cas, il est possible de récupérer des fichiers sur un support numérique. Mais les résultats dépendent de nombreux critères. Nous pouvons réaliser en interne certaines opérations. Pour des cas plus complexes, nous pouvons faire appel à des spécialistes de la récupération de données.

Des prestataires interviennent dans ce cas en salle blanche, pour se livrer à des opérations complexes dans un environnement très sécurisé.

On distingue les défaillances logicielles et matérielles. Évidemment, les défaillances logicielles appellent des solutions logicielles tandis que les défaillances matérielles appellent une intervention matérielle. Les interventions matérielles permettent souvent de récupérer une partie des données mais elles aboutissent aussi souvent à la destruction du média. Les solutions de récupération logicielles bien mises en œuvre n’altèrent pas le medium. C’est pourquoi, il est important de pouvoir faire un diagnostic précis pour savoir s’il faut aborder le problème de manière logicielle ou matérielle. Une approche logicielle sur une panne matérielle peut mettre en péril vos données et rendre toute récupération ultérieure impossible.

Nos prestations de Data Recovery

La récupération de données (ou restauration de données) est une opération informatique qui consiste à retrouver les données perdues à la suite d’une erreur humaine, une défaillance matérielle, un accident ou au moment opportun d’un test de récupération de données défini dans une procédure de stratégie de sauvegarde et d’archive (également appelé plan de sauvegarde).

La difficulté de la restauration de donnée varie beaucoup, pouvant être une simple formalité ou au contraire, un défi technologique. Des logiciels spécifiques existent et plusieurs entreprises se spécialisent dans le domaine.

La perte de donnée non maîtrisée comporte des enjeux différents selon la nature des fichiers disparus et du contexte de leurs utilisation. Ainsi, un particulier pourra perdre des données à valeur sentimentales (photos, vidéos, …). Une entreprise perdant des données de recherche pourra être impactée financièrement.

La récupération de donnée intervient également dans le monde du renseignement où certains supports endommagés peuvent fournir des précieuses informations dans le cadre de la lutte antiterroriste ou du contre-espionnage.

La récupération de données d’un support se divise en quatre parties, qu’il s’agisse de disques durs, de bandes magnétiques, etc.

La réparation du support.
Que ce soit une clef usb, un disque dur ou un disque SSD, la réparation est la première étape. Souvent temporaire, la réparation fait appel à des solutions matérielles donc chères et en général effectuées par des professionnels.

La copie bit à bit du contenu du support du médium.
Cette phase fait appel soit à une solution matérielle (par exemple Deepspar disk imager) soit à une solution logicielle (par exemple dd_rescue sous linux). En fonction du médium, certaines options sont plus efficaces que d’autres. Le but étant de travailler ensuite sur une copie du médium et non pas directement sur celui-ci de façon à le solliciter un minimum et ainsi éviter sa destruction définitive.

La récupération de données proprement dîtes.
L’approche est logicielle. Ce sont typiquement les solutions les plus vendues sur le marché. Allant de la simple récupération de partitions à la récupération complète des données.

La réparation des fichiers qui sont corrompus ou inexploitables.
La dernière phase se fait soit à la main soit à l’aide de logiciels. C’est une activité très importante pour les sociétés qui travaillent sur les recherches de preuves informatiques